Actualité à la Hune

SOLO NORMANDIE CREDIT AGRICOLE 2018

Alexis Loison, en maître de maison

Ultime épreuve du Championnat de France Élite de Course au Large avant la Solitaire Urgo Le Figaro programmée fin août, la Solo Normandie a été remportée de main de maître par Alexis Loison. Xavier Macaire et Pierre Quiroga complètent le podium.
  • Publié le : 05/07/2018 - 15:06

Alexis Loison, en maître de maison.Vintg-deux solitaires étaient présents sur la ligne de départ de Deauville, lundi 2 juillet, pour la neuvième édition de la Solo Normandie. Photo @ Laurent Travert

La cinquième épreuve du Championnat de France Élite de Course au Large 2018 s’est déroulée en ce début de semaine. Ici, foin de parcours banane ou de parcours côtier comme lors de la Le Havre Allmer Cup il y a quinze jours, mais un grand run de 260 milles environ entre Deauville et Granville via l’A5 d’Antifer, les Anglo-Normandes et les Héaux de Bréhat. Avec pour pimenter ce court périple normand des conditions météo variées à souhait.

Menant le peloton pratiquement de bout en bout, Alexis Loison (Custo Pol), en son jardin, s’est donc offert sa deuxième victoire de la saison après la Solo Maître CoQ au début du printemps. Le Cherbourgeois, avec ce résultat, profite du léger pas de clerc commis par le leader actuel du championnat, Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), septième de cette épreuve, pour venir taquiner son leader à 4 points (Voir le classement provisoire plus bas). Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire), lui aussi un des hommes forts du début de saison, victime d’une rupture d’une pièce au niveau d’une barre de flèche, a dû malheureusement abandonner et se retrouve désormais troisième à près de 40 points de Simon.

«Je ne faisais pas le malin»

Pour Alexis Loison, alors que se profilent quelques jours de repos, la balade a été pleine d’émotions : «En quittant Deauville, le vent est rentré gentiment. Après Antifer, il est devenu plus costaud et le passage de Barfleur, avec le courant contre, une mer courte s’est levée et les conditions sont devenues plus que sportives. Je ne faisais pas le malin, mais j’étais en tête. Au passage de Cherbourg, j’ai été le seul à rentrer dans la rade. Dans ces cas-là, tu te poses des questions».

«Mais ce coup a été payant, ajoute le vainqueur du jour. J’avais creusé un peu d’écart et je me demandais si ça allait durer jusqu’au bout. C’est sur la fin, à une heure de l’arrivée alors que j’étais sous spi, que je me suis inquiété. Le vent s’est complètement arrêté. Voyant les autres revenir, j’ai évidemment un peu stressé mais l’air est revenu heureusement par devant. Dans ces conditions, c’est là où il faut savoir naviguer sereinement pour anticiper».

Malgré cette belle victoire, après celle de 2012 et 2016 sur cette même compétition, Alexis Loison sait qu’il doit garder la tête froide pour la prochaine échéance, estimant que l’ultime rendez-vous passe avant un bon résultat au Championnat Elite: «La Solitaire du Figaro fin août va être très disputée. Avec des mecs comme Sébastien Simon, Xavier Macaire (Groupe SNEF), Anthony Marchand ou encore Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), cela sera très ouvert. Surtout qu’aucun d’entre nous ne la déjà gagnée».

«Avec toutes ces envies de victoire, ajoute t-il, il faudra être plus bon que bon. Cela veut dire être à l’aise à toutes les allures, être bon en navigation et faire en sorte que toutes les planètes soient alignées. Être en état de grâce. Sans oublier que LA Solitaire a toujours son lot de surprises.»

Xavier Macaire a également réalisé un bon début de championnat avec trois podiums sur quatre épreuves. Absent sur la Transat Ag2r-La Mondiale, ce qui le relègue loin au championnat, le skipper SNEF s’est offert une belle deuxième place sur cette Solo Normandie. Un résultat qui lui donne de l’énergie : «Je suis plutôt content de moi. J’ai fait de bonnes choses et avais une bonne vitesse».

Alexis Loison, en maître de maison.Alexis Loison, jouant à domicile, a remporté haut la main la Solo Normandie 2018.Photo @ Laurent Travert

« Je sais qu’il y a encore des choses à travailler notamment sur les choix stratégiques, ajoute Xavier Macaire. J’ai encore beaucoup de doutes. Parfois, cela permet de ne pas faire de grosses erreurs mais il faut avoir confiance dans ce que l’on fait. Ne pas être timoré. Mes résultats de cette saison sont supers. L’an dernier, je n’avais pas fait de podium. Maintenant, il va falloir que je sois aussi régulier, aussi bon sur la Solitaire qui reste le vrai enjeu majeur de la saison».

Pour sa troisième saison sur le circuit, Pierre Quiroga (Espoir CEM-CS) avait beaucoup travaillé l’hiver dernier pour revoir sa façon de naviguer. Pour conjuguer moins de prises de risque et plaisir. Le résultat est cette fois-ci motivant puisqu’il a décroché une belle troisième place : «Je l’ai toujours dit que je ne pars pas en course pour passer trois jours en mer mais parce que j’aime bien prendre des chemins différents».

«Me battre jusqu’au bout»

«Les risques n’ont pas payé sur la Le Havre Allmer Cup mais sur la Solo, cela a été concluant. Surtout que je n’étais pas prêt à 100%, étant parmi les plus petits budgets du plateau, sans préparateur et avec de vieilles voiles. Ce qui est bien c’est que j’avais de l’énergie pour me battre jusqu’au bout».

Alexis Loison, en maître de maison.Une belle 3 ème place pour le marseillais Pierre Quiroga qui fêtera ses 26 ans à l"issue de sa prochaine solitaire Urgo-Le Figaro.Photo @ J.Orjollet.

«En jeune marseillais têtu, j’ai quand même observé la façon de faire d’Alexis et de Xavier qui au moment de passer Cherbourg sont allés à terre. C’était la bonne option. Il y a donc certains principes qui me rentrent dans la tête (rires !). C’est mon premier podium sur une grande course. Cela va peut-être être le déclic. Depuis mes débuts sur le circuit, j’ai toujours eu un peu de fébrilité sur ce genre de parcours, m’écroulant parfois alors que j’étais bien placé. Cela me dit que je peux faire un bon résultat sur une étape de la Solitaire. En tous les cas, ce résultat ne peut que me donner de la confiance». Un sentiment qui doit être partagé par l’encadrement du Centre d’Entraînement Méditerranée de la Grande-Motte.


Solo Normandie : Classement des 10 premiers

1: Alexis Loison (Custo Pol) arrivé à 22 h 27’ 42’’ le 3 juillet

2: Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 22 h 35’ 06: 

3: Pierre Quiroga (Espoir CEM-CS) à 22 h 38’ 30’ 

4: Gildas Mahé (Breizh Cola) à 22 h 42’ 38’’

5: Tanguy Le Turquais (Everial) à 22 h 45’ 15’’

6: Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 22 h 47’ 20’’

7: Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 22 h 48’ 02’’

8: Ronan Treussart (Les Perles de St-Barth) à 22 h 48’ 15’’

9: Alan Roberts (Seacat Services) à 22 h 52’ 13

10: Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 22 h 53’ 07’’
 

Classement provisoire
des 10 premiers du Championnat 2018
(avant validation de la FFV)

 

1:  Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) 24 points

2: Alexis Loison (Custo Pol) 28 points

3: Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire) 63 points

4: Erwan Tabarly (Armor Lux) 83 points

5: Gildas Mahé (Breizh Cola) 89 points

6: Ronan Treussart (Les Perles de St-Barth) 91 points

7: Pierre Le Boucher (Guyot Environnement) 99 points

8: Thierry Chabagny (Gedimat) 116 points

9: Pierre Rimbault (Bretagne CMB Espoir) 121 points

10: Xavier Macaire (Groupe SNEF) 135 points.

 

Les tags de cet article