Actualité à la Hune

Les 40 ans de la Solitaire du Figaro

45 solitaires au départ – et au moins 15 favoris !

La 41e édition de la Solitaire s'élance ce mardi à 14 heures du Havre. Comme chaque année, le plateau est à la fois fourni et relevé avec une bonne quinzaine de prétendants à la victoire. Les anciens reviennent, les petits jeunes se sentent pousser des ailes et le vainqueur final sera une nouvelle fois un grand régatier... Présentation !

  • Publié le : 27/07/2010 - 06:16

Une flotte homogène Quarante-cinq solitaires s'élancent du Havre mardi 27 juillet à 14h pour la plus longue des quatre étapes jusqu'à Gijon. Photo © Benoît Stichelbaut (Sea&Co)

Vert mais heureux ! Vainqueur du prologue Suzuki malgré lui, Gildas Morvan garde le sourire et ne croit pas à la superstition sur les vainqueurs de prologue. Photo © Benoît Stichelbaut (Sea&Co) Après les forfaits de dernière minute - faute de budget - de Thierry Chabagny, Joseph Brault et Paul Meilhat, ils seront 45 navigateurs solitaires à batailler sur l'Atlantique à partir d'aujourd'hui, 14 heures, au Havre.

La mise en jambe s'effectuera en douceur selon les prévisions météo qui annoncent un vent léger en baie de Seine au moment du départ.

Qu'importent les conditions, la bagarre reste toujours aussi intense, comme l'a prouvé le prologue Suzuki dimanche : quatre départs ont été nécessaires pour lancer les 45 coureurs trop pressés d'en découdre. Vainqueur malgré lui - le premier, François Gabart, était hors course pour départ prématuré -, Gildas Morvan (Cercle Vert) n'est pas superstitieux et ne croit pas à la malédiction des vainqueurs de prologue qui ne gagnent jamais la Solitaire au final.

Une quinzaine de favoris !

Une fois de plus, les pronostics sont difficiles et les nouveaux aficionados des paris en ligne peuvent s'accrocher pour deviner qui sera accueilli en triomphe sur les pontons de Cherbourg le 19 août après plus de trois semaines de bagarre en Manche, Iroise, Golfe de Gascogne et mer Celtique. Car une bonne quinzaine de coureurs peuvent prétendre à la victoire.

Retour aux sources pour Kito Après trois ans d'absence, le vainqueur de l'édition 2002 Kito de Pavant revient disputer la Solitaire du Figaro. Photo © Jean-Christophe Marmara (Le Figaro) A commencer par les anciens vainqueurs, Nicolas Lunven (Generali) en 2009, Jérémie Beyou (BPI) en 2005, Armel Le Cléac'h (Brit Air) en 2003, Kito de Pavant (Groupe Bel) en 2002 et Eric Drouglazet (Luisina) en 2001.

D'autres ont déjà frôlé le Graal en terminant deuxièmes comme Gildas Morvan, Yann Eliès (Generali-Europ Assistance) et Sébastien Josse (Vendée). Même s'il revient après huit ans d'absence et une belle parenthèse par le Vendée Globe et la Volvo Ocean Race, Sébastien Josse - qui n'avait pas couru en Figaro 2 avant ces derniers mois - fait partie des grands favoris.

Tout comme les piliers de la classe Figaro que sont Erwan Tabarly (Nacarat), Romain Attanasio (Savéol), Jeanne Grégoire (Banque Populaire) et Laurent Pellecuer (Arnolfini.fr).

Parmi la jeune génération montante, Fabien Delahaye (Port de Caen-Ouistreham), Thomas Rouxel (Crédit Mutuel de Bretagne), François Gabart (Skipper Macif) et Ronan Treussart (Lufthansa) aimeraient suivre le sillage de Nicolas Lunven, vainqueur l'année dernière à 26 ans dès sa troisième participation.

Un bizuth prometteur Skipper d'Espoir Région Bretagne, Anthony Marchand est un bizuth prometteur. Armel Le Cléac'h, Nicolas Troussel, Franck Cammas et bien d'autres anciens vainqueurs ont été détectés ainsi par le Pôle France Course au Large de Port-La Forêt. Photo © Benoît Stichelbaut (Sea&Co) Et cette année, il faudra même se méfier des bizuths, notamment du jeune Anthony Marchand (Espoir Région Bretagne) et du Portugais Francisco Lobato (Roff-Tempo Team). Même s'il ne prétend pas à la victoire, il sera intéressant de suivre la prestation d'un autre bizuth, Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat).

D'autres révélations sont également possibles, comme Corentin Douguet (E.Leclerc Mobile), 3e en 2007, Isabelle Joschke (Synergy) ou Adrien Hardy (Agir Recouvrement).

Pour Fred Duthil (Bbox Bouygues Telecom), présent sur le podium les trois dernières saisons, la situation s'est compliquée quand il s'est fracturé le coude lors d'une chute d'escabeau, voici quelques semaines. Avec le bras droit en attelle, difficile d'enchaîner les manoeuvres rapidement, efficacement et en toute sérénité !

Jeanne Grégoire Avec déjà sept Solitaire dans son sillage, Jeanne Grégoire est la plus "capée" des trois femmes engagées avec Karine Fauconnier et Isabelle Joschke. Photo © Benoît Stichelbaut (Sea&Co)

Un parcours équilibré

Quatre étapes de 349 à 515 milles attendent les coureurs avec les traditionnelles difficultés de parcours que peuvent représenter le Raz Blanchard, le chenal du Four, le Raz de Sein ou le phare du Fastnet.

La première étape qui s'élance ce mardi à 14h débutera dans un vent faible de nord-ouest et des courants importants. Avec Aurigny et Guernesey à laisser à tribord pour éviter le trafic de la Manche, puis le Four et Sein avant d'attaquer la traversée nord-sud du golfe de Gascogne jusqu'à Gijon, les passages à niveau possibles ne manquent pas et pourraient scinder la flotte en plusieurs groupes.

Frais et motivés, les 45 Solitaires pourraient passer quatre nuits en mer si le vent tarde à s'établir. Pas de quoi effrayer les principaux intéressés. Erwan Tabarly imagine cette première étape <tactique, difficile... et intéressante !>. <Longue... mais sympathique !> s'enthousiasme de son côté le dernier vainqueur, Nicolas Lunven. <Escarpée>, prédit Jérémie Beyou. <Une vraie étape de montagne>, analyse l'expérimenté Kito de Pavant. Bref, <une étape à risques majeurs>, conclut Kito. On le croit sur parole...

Un parcours toujours aussi tactique Comme toujours, les quatre étapes alternent le large et le rase-cailloux, pour plus de 1717 milles pendant près d'un mois. Photo © D.R.

En complément

  1. nicolas lunven 25/07/2010 - 05:57 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (7) Nicolas Lunven : «Ce serait encore plus beau de la gagner deux fois de suite !» Vainqueur de la Solitaire du Figaro 2009, Nicolas Lunven, 27 ans, revient plus motivé que jamais sur l'épreuve reine du circuit Figaro. Le nouveau et deuxième skipper de Generali - en plus de Yann Eliès, dont le contrat se termine à la fin de la saison - sait qu'il sera difficile de s'imposer deux fois, qui plus est de suite. Mais comme toute la nouvelle génération de Figaristes, Lunven n'a pas froid aux yeux et ne veut jamais dire jamais ! Interview...
  2. portrait de yann eli egrave;s 23/07/2010 - 06:02 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (6) Yann Eliès : «L'ambiance a tendance à pas mal se tendre avant le départ !» Miraculé du dernier Vendée Globe, Yann Eliès, 36 ans, a vu la victoire lui échapper de peu sur la dernière Solitaire du Figaro. Le skipper de Generali-Europ Assistance dispute sa dernière saison sous les couleurs de l'assureur italien après douze ans de collaboration. En attendant son objectif du Vendée Globe 2012, il revient sur la Solitaire et livre quelques secrets sur la guerre psychologique entre coureurs avant le départ. Interview...
  3. portrait de karine fauconnier 20/07/2010 - 05:53 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (5) Karine Fauconnier : «Me remettre le pied à l’étrier» Navigatrice éclectique, Karine Fauconnier retrouve dix ans après le circuit Figaro qu'elle avait marqué d'une belle victoire en 2000 sur la Transat Ag2r avec Lionel Lemonchois. A 38 ans, la skipper d'Eric Bompard/Cachemire appréhende un peu ce retour aux sources particulier, puisque souhaité non pas par la navigatrice, mais par son sponsor... Interview.
  4. bernard stamm 16/07/2010 - 06:26 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (4) Bernard Stamm : «Je n'ai pas d'autre ambition que d’apprendre !» Double vainqueur de la Velux-5 Oceans (ex-Around Alone, ex-Boc Challenge), Bernard Stamm, 46 ans, va participer pour la première fois à la Solitaire du Figaro, puis à la Route du Rhum en Class 40. Le skipper suisse fait également construire un nouveau 60 pieds IMOCA sur plans Kouyoumdjian en remplacement du précédent, trop endommagé par l'échouement aux Kerguelen durant le Vendée Globe. Interview du plus célèbre des bizuths de la prochaine Solitaire !
  5. s eacute;bastien josse 12/07/2010 - 06:31 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (3) Sébastien Josse : «C’est là où l'on pleure, là où l'on rit !» Cinquième du Vendée Globe 2005, contraint à l'abandon en 2008 au large de la Nouvelle-Zélande, Sébastien Josse, 35 ans, n'a pas eu plus de chance cet hiver sur la Transat Jacques Vabre, sa dernière course en 60 pieds monocoque. Grosse tempête au nord des Açores, rouf arraché, bateau rempli d'eau et hélitreuillage pour Jean-François Cuzon et lui. Le bateau sera sauvé et revendu à Roland Jourdain. Du coup, "Jojo" revient à ses premières amours, la Solitaire du Figaro, avec un nouveau sponsor, la Vendée... Interview.
  6. gildas morvan, skipper de cercle vert 05/07/2010 - 06:17 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (2) Gildas Morvan : «Cette année, je vais arriver sans pression !» Triple champion de France en solitaire (2000, 2008 et 2009), Gildas Morvan vient de remporter la Quiberon Solo devant 35 autres concurrents. A 41 ans, le Géant Vert - son surnom dû à sa taille et son très fidèle sponsor Cercle Vert - s'apprête à disputer sa 15e Solitaire du Figaro. Le Breton a tous les atouts en poche pour la remporter, mais a souvent failli psychologiquement en se mettant trop la pression... Interview.
  7. fran ccedil;ois gabart, skipper macif 20/06/2010 - 19:08 40 ans de la Solitaire du Figaro / Interview (1) François Gabart : «Je peux espérer gagner des étapes» Un tour du monde en double avec le Professeur ! C'est ce qui attend François Gabart (27 ans), fraîchement choisi par Michel Desjoyeaux pour l'accompagner sur la Barcelona World Race (départ le 31 décembre). Deuxième de la Transat Jacques Vabre au côté de Kito de Pavant en novembre, ce jeune Figariste vient de terminer 5e de la Quiberon Solo la semaine dernière et se prépare à disputer sa troisième Solitaire du Figaro... Interview.