Actualité à la Hune

Grandes Voiles du Havre

Jolie Brise, le retour au pays

C’est parti pour quatre jours de fête sur les quais du port normand avec les Grandes Voiles du Havre. Depuis quelques jours les grands voiliers sont arrivés un à un en Normandie. Ils sont trente réunis jusqu’à dimanche pour un rendez-vous attendu de longue date, organisé dans le cadre des 500 ans de la création de la ville par François 1er.
  • Publié le : 31/08/2017 - 12:19

Jolie BriseJolie Brise, photographiée en 2013 devant le phare du Fastnet qui fit sa célébrité, est l'un des bateaux les plus intéressants à découvrir au Havre jusqu'à dimanche.Photo @ Brian Carlin briancarlinphotography.com

Trente bateaux d’exception sont réunis jusqu’à dimanche dans le port havrais, terme de la Tall Ship Regatta 2017. Après une double transatlantique qui vit la flotte quitter Torbay (Angleterre) à destination du Canada via les Canaries et Boston, les concurrents de cette course très spéciale sont désormais tous arrivés au Havre.
Et depuis 10 heures 
ce matin, les quinze plus grands sont ouverts gratuitement à la visite.
Parmi toutes ces unités exceptionnelles – du Kruzenshtern au Belem ; du Shtandart au Shabab Oman II ; du Mir au Sagrès 2... – ont pris place quelques voiliers plus familiers des plaisanciers à commencer par quatre Pen Duick que l’on ne présente plus (seule manque le II), le magnifique et rare Spaniel (premier monocoque classé lors de l’Ostar 1980, mené alors par le polonais Kazimir Jaworski) mais aussi Jolie Brise.

KrusensternLe quatre-mâts-barque russe Krusenstern, long de 114,50 mètres et lancé en 1923, est le plus grand des voiliers réunis au Havre. Photo @ Valéry Vasilevsky/Sail Training Association

Ce dernier mérite à lui seul le détour au Havre. Alors que le Fastnet s’est achevé mi-août sur un nouveau triomphe tricolore, Jolie Brise est le premier vainqueur de la célèbre course au large mais aussi le seul bateau qui la gagna à trois reprises (1925, 1929 puis 1930).
Une vedette locale qui plus est, ce cotre de 17,06 mètres à la flottaison (22,50 m hors tout), dessiné par Alexandre Pâris, construit au chantier havrais Paumelle et lancé en 1913 fut dans ses premières années pilote du Havre, avant d’être armé à la pêche quelques temps après le premier conflit mondial puis de transporter le courrier pour la poste de Grande-Bretagne.

Jolie BriseToute la puissance de ce cotre de 17,06 m sous voile ; bateau aujourd'hui propriété de l'école britannique Dauntsey's.Photo @ Dauntsey"s School

Un coureur au large impénitent puisqu’il est aussi le bateau ayant le plus gagné la Tall Ship Regatta (1980, 2000, 2008, 2011, 2015 et 2016). Racé, harmonieux, Jolie Brise est un pur bonheur à voir naviguer.
Et il procure à son équipage des joies sans égales : «Jolie Brise est un bateau fantastique, s’émerveille Toby Marris, l’actuel skipper du bateau qui bat désormais pavillon britannique interrogé par notre confrère d’Ouest-France Yann-Olivier Bricombert. C’est un plaisir de naviguer à bord. Le bateau a été construit de façon remarquable. Tout est parfaitement proportionné, ni trop grand, ni trop petit. Dix sur dix!»
Depuis quarante ans, Jolie Brise est exploité par l’école Dauntsey's et offre à ses jeunes membres – moyenne d’âge 16 ans ! – de courir le monde à son bord.

Marie-FernandMarie-Fernand, autre ancien cotre pilote havrais comme Jolie Brise, ne pouvait non plus manquer les Grandes Voiles du Havre 2017.Photo @ Association de l'Hirondelle de la Manche

Jolie Brise retrouve au Havre son quasi sister-ship, en l’occurrence Marie-Fernand, autre pilote du Havre, lancé en 1884 par le chantier Abel Le Marchand. Un sacré coursier lui aussi puisqu’il remporta les régates du Havre quinze jours seulement après son lancement.
Alors, en flânant sur les quais des bassins Paul Vatine et de l’Eure, bluffés par les gréements monumentaux et les 1 200 membres d’équipages présents, n’oubliez pas d’aller saluer ces vénérables cotres, parfaits traits d’union entre bateaux de travail, coursiers hauturiers et voiliers de plaisance.

Oosterschelde L'équipage du trois-mâts néerlandais Oosterschelde propose aux amateurs d'embarquer dimanche lors de la parade, temps fort nautique de l'événement normand.Photo @ Sail Training International

Les Grandes Voiles du Havre

Du 31 août au 3 septembre


- Le village est ouvert de 10 à 22 heures (jeudi, vendredi, samedi) et de 7 à 13 heures dimanche.

- Visite gratuite de quinze bateaux jeudi, vendredi et samedi de 10 à 17 heures (interruptions possibles le midi).

- Les voiliers quitteront Le Havre dimanche 3 septembre pour une grande parade devant la plage : premier départ des bassins vers 6 h 45, premier passage de la digue Nord vers 8 h 15, fin de la parade vers 11 h 30.

- Il est aussi possible de naviguer, cinq voiliers de 21 à 31 mètres proposant des sorties de deux heures en baie du Havre les 31 août, 1er et 2 septembre (tarif : de 22 à 45 euros). Et le grand voilier néerlandais Oosterschelde propose un embarquement lors de la parade, de 7 h 15 à 14 heures environ.

Informations pratiques et programme complet ici.

,)) ?>