Actus

CDK technologies

P. Facque : «L’ère des foils n’en est qu’à ses débuts"

«A partir de septembre prochain, nous serons en mesure de fabriquer simultanément deux IMOCA. L’un dans notre chantier de La Forêt-Fouesnant et l’autre à Lorient» a déclaré Philippe Facque, patron de CDK technologies dans une interview accordée à l’hebdomadaire le marin.
  • Publié le : 09/08/2018 - 12:13

Philippe Facque : «L’ère des foils n’en est qu’à ses débuts»Ancien skipper de Gauloise III et de Royale, Philippe Facque, patron de CDK technologies, assure aujourd'hui la montée en puissance de ce chantier.Photo @ Franck Jourdain
«Nous sommes en train de renforcer nos capacités industrielles parce que nous sommes clairement dans une période plus dynamique que par le passé. L’ère des foils n’en est qu’à ses débuts. Les équipes cherchent en permanence des performances accrues en commandant de nouveaux appendices» précise dans les colonnes de l’hebdomadaire de l’économie maritime l’ancien skipper de Gauloise III puis de Royale avant de prendre la tête, en 1993, du chantier CDK Technologies spécialisé dans la fabrication d’Ultim ou d’IMOCA, ainsi que d’appendices ajoutés sur d’autres voiliers de course.

C’est chez CDK, par exemple, qu’est actuellement construit l’IMOCA Charal et c’est de ce chantier qu’est récemment sorti le trimaran Ultim Macif de François Gabart après un refit total et l’ajout de foils. C’est aussi chez CDK que sont fabriqués en ce moment la nouvelle bôme en carbone de Banque Populaire IX et les futurs foils de l’IMOCA PRB de Vincent Riou. Dès septembre prochain, les chantiers de La Forêt-Fouesnant et de Lorient entameront la construction de deux nouveaux IMOCA, Arkéa Paprec pour Sébastien Simon et Apivia pour Charles Dalin.

«Par ailleurs, des courses comme la Volvo Ocean Race qui se couraient sur des 70 pieds envisagent de s’ouvrir aux 60 pieds IMOCA, ce qui devrait encore stimuler la construction dans cette série » ajoute Philippe Facque. Et de préciser que «la progression continue de la technologie mise en œuvre pour construire les unités de course nous oblige à être en tous points méticuleux. Il faut dix-huit à vingt mois pour construire un Ultim et neuf à douze mois pour un IMOCA».

C’est dans le cadre de cette montée en puissance que CDK Technologies inaugurera en septembre prochain dans son chantier lorientais de Keroman un four de 36 mètres de long d’une largeur suffisante pour «cuire» de nouveaux éléments de coque en composites qu’il ne faisait jusque-là qu’assembler après avoir fait appel à la sous-traitance.

Les tags de cet article