Actualité à la Hune

industries nautiques

Feu au vert pour les constructeurs

Les sourires n’étaient pas que de circonstance lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée de la FIN hier matin à Paris. La Fédération des Industries Nautiques, et son président, Yves Lyon-Caen, n’hésitaient pas, pour la première fois depuis presque 10 ans à parler de croissance. L’an dernier déjà des signes positifs étaient présents mais, échaudés par de nombreuses esquisses de reprises ne s’étant jamais concrétisées, les professionnels préféraient adopter un profil bas.
  • Publié le : 06/09/2017 - 07:00

Nautic 2016Le Nautic 2017 se déroulera Porte de Versailles à Paris du 2 au 10 décembre prochain. Et la FIN promet de nombreuses nouveautés !Photo @ Philippe Chérel/Ouest-France

Les temps changent et pour le meilleur semble-t-il. Même s’il se gardait bien de verser dans un optimisme béat, Yves Lyon-Caen n’était pas mécontent de pouvoir annoncer une hausse de 13 % du nombre d’unité vendues en France sur la saison 2016-2017. Même si cette hausse n’est « que » de 12 % pour les voiliers, les constructeurs sont à la fête. D’autant que la tendance est bonne dans l’ensemble des pays européens comme en Amérique du Nord, les deux marchés les plus importants du secteur.
Le marché de l’occasion est lui en légère baisse : -3 % pour les voiliers. Un chiffre qui n’inquiète pas les chantiers qui regrettaient souffrir de la concurrence des occasions produites dans les années 2000. Autre motif de satisfaction, le Brexit n’a pas rayé de la carte le marché britannique même si la dépréciation de la livre renchérit outre-manche le prix des bateaux français.

Salon Cannes 2016Festival de Cannes (côté mer). Le Yachting Festival demeure le plus important salon à flot européen et fait la part belle aux grandes unités dont le nombre est en baisse dans les ports français. Photo @ Delphine Fleury

S’il reste un bémol à ce tableau flatteur, il se situe du côté de la « grande plaisance », les unités les plus luxueuses étant moins nombreuses dans les ports français, essentiellement pour des raisons fiscales sur le prix du gazole et réglementaires sur le statut des équipages. N’oublions pas non plus l’épine dans le pied de la fédération que constitue l’organisation du salon de Cannes toujours aux mains de REED Expositions. La bataille judiciaire entre le propriétaire du salon (la FIN) et la société organisatrice (REED Expositions) est loin d’être close et devrait connaître un nouvel épisode à la fin de cette année devant le tribunal de grande instance. En attendant, le Cannes Yachting Festival (12 au 17 septembre prochain) sera encore une fois le plus grand des salons à flot européen.

Celui de Paris bénéficie de toute l’attention de ses organisateurs et nous devrions constater dès cette année une mue qui doit lui redonner à terme son lustre d’antan et gonfler le nombre de ses visiteurs. Parmi les nouveautés annoncées, rappelons la possibilité de visiter des voiliers librement, sans qu’il soit nécessaire de prendre rendez-vous, de laisser son adresse mail ni d’être accompagné par un agent commercial. Une demi-douzaine de voiliers seront regroupés pour permettre à tous de les découvrir. On devrait trouver un espace consacré aux moyens de financement afin de mettre en valeur la possibilité d’acquérir un bateau pour « 200 euros par mois » à l’instar de la communication des marques automobiles. Il sera possible d’acheter sur place l’accastillage ou l’électronique que l’on aura découvert, on pourra assister à des cours d’entretien de son bateau et le salon a même prévu des « coachs » pour guider les visiteurs et les orienter en direction de leurs centres d’intérêts.

Grand Pavois 2016Le Grand Pavois de La Rochelle se déroulera du 27 septembre au 2 octobre. 750 bateaux dont 300 à flot y sont attendus.Photo @ JM. Rieupeyrout/Grand Pavois

Ce n’est pas tout. Alain Pichavant, le délégué général du Nautic nous a aussi indiqué que 80 000 invitations seront lancées à tous ceux qui ont passé le permis moteur dans l’année.Mais le plus spectaculaire effort pour augmenter la fréquentation du salon sera certainement cette espace « plage » sur lequel on devrait assister à des démonstrations de hand-beach, de beach-volley ou peut-être de tennis à côté des bassins ou évolueront les stand-up paddle et les skis-nautiques tractés ! Un retour à la plage comme aux origines de la plaisance démocratique pour passer en jouant du sable à l’eau, du statut de terrien à celui de marin.

Et pour tous ceux qui ne souhaitent pas attendre décembre pour découvrir un salon nautique avec une plage, nous conseillons le Grand Pavois de La Rochelle. La plage en fait partie et accueille dériveurs, paddle et surf. Et comme la mer est elle aussi naturellement présente, rien n’interdit d’essayer ces gros jouets. Ce salon d’automne à flot (27 septembre-2 octobre) sera également particulièrement riche en nouveautés. Nous y reviendrons. 

,)) ?>